/// 31-07-2014 / -21- ///


///

« on a bien cru qu’on ne pourrait jamais rien y faire… »

retour sur ces journées particulières…

sens-tu qu’il se passe quelque chose ?

– contrainte : l’article doit être lu en 3mn… (?) –

définitions : http://www.cnrtl.fr

///

***

Jaurès, donc, a été assassiné il y a 100 ans.

Le petit livre du jour, c’est Le socialisme et la vie.
Recueil de 4 textes signés Jaurès.

Le petit livre précédent dans ma liste de lectures, c’était La servitude moderne de Tolstoï, le suivant : L’insurrection qui vient, du Comité Invisible, que l’on trouve en librairie et grâce auquel – comprends-le bien – tu figures sur les listes de personnes à surveiller, grâce à ton achat, ta carte bleue, tes connexions et le contenu du livre (que tu partages ou non le constat, les idées, les solutions proposées…).

Sur les quatre textes, de Jaurès, assemblés dans ce petit livre (Rivages poche / Petite Bibliothèque), trois ont retenu particulièrement mon attention :

« Socialisme et liberté » (1898)
« Le socialisme et la vie » (1901)
« Discours à la jeunesse » (1903)

Il y est question d’un avenir fait d’espoir s’il est construit depuis la base.

Il y est question de la « lutte des classes » (réalité rejetée sur les plateaux par le ministre Cahuzac, avant la destinée qu’on lui connaît).

Il y est question de certains « socialistes » (Cambadélis & Co) qui souhaitent – seulement ? peut-être ? – améliorer les conditions de vie du « prolétariat », sans changer le système capitaliste dont le principe est l’exploitation de l’autre pour enrichir son propre capital… Ce que Jaurès nomme « le socialisme d’état » et qui n’est aucunement une volonté d’abolir les classes…

Il y est question du principe de liberté, inséparable du type de société recherchée…

Il y est question de la propriété… Plus exactement, de la propriété privée des outils de production, qu’il souhaite socialisés…

Etc.

***

Et j’entends :

— Non ! Y en a marre des grands hommes (parfois auto-proclamés…) ! Ne peut-on pas penser par soi-même… ?

Bien sûr ! On peut même passer une vie à recréer une pensée… qui existe déjà dans un livre de 140 pages, écrit il y a des siècles, ou seulement un.

Par ailleurs, citer quelqu’un… ce n’est pas adopter sans réfléchir, ce n’est pas accepter sans garder son esprit critique… C’est s’enrichir d’une pensée qu’on peut faire sienne ou non, adopter en partie ou pas du tout…

Il est possible de s’appuyer sur les découvertes, les inventions, les concepts, les théorèmes, les démonstrations – d’un philosophe, d’un mathématicien, d’un physicien-astronome, mais pas d’un homme politique…

Pourquoi ?

Parce que « c’est sale »…

***

« Ne t’occupe pas de la politique et elle s’occupera de toi… », dit-on d’un côté, comme si celles et ceux qui refusent ce fonctionnement (en parti) ne faisaient pas – par ailleurs et autrement – de la politique…

« Pense par toi-même, reste libre… », dit-on de l’autre côté, en prenant l’autre pour un imbécile qui ingérerait toute lecture comme d’autres gobent le JT du 20H…

À tout refuser qui soit étiqueté « politique », certains, au bout de 20 ans, 30 ans, 60… en sont encore à essayer de redécouvrir le concept de « lutte des classes »…
C’est tellement ringard, la « lutte des classes »… (C’est tellement mieux de montrer du doigt une « catégorie »…).

Pourquoi ?

On ne sait pas… Et, plus généralement, ce n’est pas beau de lire, réfléchir, citer « politique »…

Mais, qui a inventé ce concept efficace du « la politique, c’est sale… » ?

Celui à qui profite le crime… Oui, à coup sûr ! Le même à qui profite l’abstention…

***

Le crime profite aux « politiques » qui ont et conservent les postes de décision, qui font – que tu te crois en résistance, que tu le sois dans les faits, que tu sois résigné* – ta vie.

Je me trompe ?

Ne serait-il pas plus intéressant de passer notre temps à créer, fabriquer, façonner la vie à notre idée plutôt que de passer notre temps à nous opposer à ceux qui décident, à reconstruire ce qu’ils détruisent ?

*résigné : Empl. trans., vieilli 1. Abandonner (un droit, une charge, un office) en faveur de quelqu’un.

*fabriquer : Créer, inventer ; produire.

(« Crée et non produis… », E.5131 / qui sera le ou la 200ème ?)

***

Comment se positionnerait Jaurès aujourd’hui ?

Pour le savoir, il faut lire les textes, pas les commentaires…

***

Aujourd’hui, les médias-la-voix-de-son-maître et IFOP (Laurence Parisot ex-Medef, Damien Philippot, frère de Florian…) annoncent la 1ère place de Marine Le Pen au 1er tour des élections 2017…

C’est le principe de « la prophétie autoréalisatrice« .

C’est le thème abordé dans l’article précédent : Salut les parano-e-s ! n°20…

Hum Toks & E.5131

***

Jean Jaurès, Le socialisme et la vie, un clic ICI…

///

Rivages poche / Petite Bibliothèque

Rivages poche / Petite Bibliothèque

///

Alors, qu’est-ce qu’on fait, on continue ? Oui ? On continue ?
Allez… on continue !

C’est à suivre…

Salut les parano(e)s !

E.

Publicités

A propos Hum Toks

Hum Toks, E.5131, Bah ça alors©, Salut les Parano(e)s !, etc.
Cet article, publié dans Les HumeurE.s, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.